BALLFINGER M002 P : le défi analogique se poursuit

 

Magnétophone à bobines libres M 002 P

 

On se demande toujours si le retour du magnétophone à bobines libres se confirme ou pas. Dans les salons nationaux et internationaux, on peut apercevoir que certaines marques utilisent de temps à autre ce type de machines en guise source. On commence à trouver des éditeurs de bandes master, et la société française RTM / Mulann produit des bandes magnétiques vierges à usage domestique et professionnel.

Tout cela est encourageant, mais ceux qui ont jadis initié ce support sont toujours absents de la scène haute fidélité. La marque allemande BALLFINGER relève le défi en proposant un second magnétophone à bobines libres : M 002 P.

Par rapport à son aîné le M 063, le M002 P est un simple lecteur de bandes. Le constructeur indique que l’unique tête de lecture est directement connectée aux connecteurs XLR, de sorte que la machine, similaire aux tourne-disques de haute qualité, sert de pur lecteur et peut être combinée avec divers amplificateurs de lecture externes.

Le magnétophone, finalement peu épais, peut être utilisé horizontalement et verticalement. Pour un fonctionnement vertical, un support mural et un rack peuvent être commandés pour l’installation. Les connexions des câbles sont situées dans une borne de connexion spéciale au bas de la machine.

La base du  M 002 P comprend le nouveau système de transport de bande ultra compact avec une hauteur de seulement 50 mm. Il s’agit d’une plaque d’aluminium rigide en torsion avec des surfaces à fraisage fin, à laquelle tous les composants mécaniques sont fixés. Les bobines sont entraînées par des moteurs à disque sans fer, commutés électroniquement et équipés de contrôleurs de tension du ruban symétriques.

La machine a une géométrie de chemin de bande avec une disposition complètement nouvelle et inédite. Les capteurs ne sont donc pas situés sous les bobines, comme cela est classique, mais plutôt entre eux et directement au-dessus du bloc de tête.

 

L’arbre du cabestan est entraîné par un moteur CC sans balais avec courroie. Cela a permis de positionner la tête magnétique et le moteur du cabestan très loin l’un de l’autre, ce qui entraîne à son tour un rapport signal / bruit très élevé pour le signal audio.

De plus, l’unité d’alimentation a été déplacée à l’extérieur de l’appareil, ce qui a permis d’améliorer encore ce rapport et signifie également que des mesures complexes pour le blindage électromagnétique des têtes de bande étaient superflues.

Le M 002 P est équipé d’un mécanisme de compteur numérique en temps réel qui compte les heures, les minutes, les secondes et les centièmes de secondes. La lecture actuelle du compteur est enregistrée à chaque mise hors tension de l’appareil et affichée à nouveau lors de sa remise sous tension. Le magnétophone possède une fonction d’édition avec option de prévisualisation pour une utilisation à une main. Les autres caractéristiques sont des freins électriques (et donc sans usure) et des roulements à billes à gorge profonde sur l’arbre du cabestan et le rouleau de pression, qui réduisent au minimum les exigences de service. Le M 002 P est disponible en finition argent givré et bois ou noir.

Cette version livrable début 2020 est du type stéréo ¼ “avec une largeur de piste de 2,00 mm ou 2,75 mm et 2 vitesses d’entraînement : 19,cm/s et 38 cm/s.

Un rack spécifique pour fonctionner verticalement, un rack pour être accroché au mur, ainsi qu’une télécommande pour les fonctions sont disponibles en option. Prix : 11600 €.

Pour accompagner cette machine, BALLFINGER propose désormais un catalogue d’éditions en bandes magnétiques à bobines libres.

Bref, du très sérieux !

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
http://www.ballfinger.de