AUDIO REFINEMENT COMPLETE par YBA

 

AUDIO REFINEMENT – COMPLETE par YBA

Origine : France
Gamme d’ondes : FM / AM
Bande passante : 30 – 15 kHz
Rapport signal / bruit : 70 dB ( stéréo )
Distorsion harmonique : 0,25% ( stéréo )
Séparation des canaux : 50 dB

audiorefinement

Principales caractéristiques : – Accord manuel – présélections : 14 – Absence de RDS – Télécommande : oui ( voir texte ) –

Le tuner << Complete >> constitue le troisième élément de la gamme audio d’ AUDIOREFINEMENT. En effet la série << Complete >> propose un amplificateur intégré, ainsi qu’un lecteur CD décrits dans les pages dédiées de ce site. Pour mémoire ou pour ceux qui ne connaissent pas cette marque, je rappelle que les produits AUDIOREFINEMENT sont conçus par le constructeur Français YBA, mais la réalisation est effectuée dans le cadre d’une sous-traitance sur cahier des charges strict par une société externalisée.

Pourtant, les produits sont assemblés avec le même soin que les réalisations YBA et le présent tuner ne déroge pas à la règle. Sobre, d’une présentation très agréable, et d’une finition irréprochable, ce tuner est bâti sur un châssis en tôle d’acier ultra rigide qui repose sur 3 pieds de découplage dont l’efficacité et le concept ne sont plus à démontrer. On notera que ces pieds en aluminium permettent le cas échéant d’accueillir des cônes en céramiques afin d’optimiser l’écoulement des vibrations et garantir un équilibre statique.

La face avant fait appel à une plaque d’aluminium d’une épaisseur de 8mm qui accueille un bouton rotatif de recherche de stations, une rangée de 7 touches de présélections pouvant être doublée permettant de mettre en mémoire 14 stations, ainsi qu’un superbe afficheur à décharge gazeuse. La face arrière accueille les 2 sorties asymétriques au standard RCA isolées téflon / plaquées or et de qualité YBA, une prise à vis pour la réception FM / vhf, ainsi que la fiche IEC pour le raccord secteur avec repère de la phase – s’il vous plaît. Bien entendu, l’optimisation est effectuée par le concepteur lui-même et de nombreuses pièces d’origine YBA sont utilisées ici : capacités, câblage, prises AC, fusibles, etc…

Une très jolie et très pratique télécommande commune à l’amplificateur et au lecteur CD, permet de surcroît d’accéder de façon aisée à l’ensemble des fonctionnalités de ce tuner.

 

ECOUTE

Pour tout dire, je ne suis pas un fana de la réception FM, et puis je suis passé maintes fois à côté de ce tuner en auditorium en sans prendre le temps de l’écouter sérieusement.
Un jour, j’ai fini par m’y intéresser. Sans être le meilleur tuner du marché, ce petit Français a pour principale qualité d’accrocher l’auditeur par une scène sonore très ample et très libre d’expression. Sans être envahissant, ce modèle s’avère très communicatif et remplit bien la salle d’écoute avec un caractère tri-dimensionnel avec notamment beaucoup d’espace entre les musiciens.
Comme tous les produits conçus par YBA, l’ AUDIOREFINEMENT fait preuve d’une fluidité que d’autres tuner lui envieraient bien volontiers. Toutefois, ce tuner sait rester très naturel, et sait faire aussi preuve d’une grande vivacité. Par ailleurs, le registre aigu est fin et ciselé – le grave est ferme et tendu; il traduit une certaine élégance des émissions FM diffusées en direct : les instruments ont de la matière, du grain, et de la présence. Les concerts de France Musique prennent ici une dimension tout à fait réaliste, une générosité et une spontanéité enthousiasmantes.
On sera agréablement surpris par les nombreux détails mis en évidence par cette splendide machine. En ce qui concerne les voix, en particulier, celles des animateurs : il s’en dégage une chaleur et une humanité qui, sans être excessive, s’avère très convaincante.
En conclusion, je dirais que la sonorité de l’ AUDIOREFINEMENT Complete se traduit par une invitation à la musique.

Cotations : Dynamique subjective : 10 / 10
Définition : 10 / 10
Effet stéréo et profondeur de scène : 10 / 1 0
Cohérence d’ensemble : 10 / 10
Rapport qualité – prix : 10 / 10

Prix : Approximativement 1000 € (02/2004)

 

Essai réalisé par
Lionel Schmitt