ATOLL Dac 300 : un convertisseur N/A très prometteur !

Convertisseur N/A Dac 300

 

Il y a quelques mois, j’avais eu la chance de voir de près les esquisses de la future façade, puis du produit fini chez le manufacturier qui façonne les châssis et façades des produits ATOLL.

Aujourd’hui, les esquisses sont devenues réalité et intègrent l’électronique du nouveau convertisseur Dac 300.

Bien que ce produit soit désormais « inscrit » au catalogue du constructeur français, ce dernier n’a pas encore communiqué pleinement sur son nouveau bébé, qui affiche tout de même sur le papier de grandes ambitions.

Avec sa sobriété, ses lignes minces et épurées, ce convertisseur se place au-dessus du Dac 200. Son étage de conversion intègre une puce d’origine SABRE ES9038PRO (32 bits/768kHz) de dernière génération. Précision oblige, le dispositif d’horloge interne a fait l’objet d’un travail de recherche et développement approfondi qui aboutit à un taux de jitter réduit.

ATOLL a, bien entendu, dorloté son alimentation en optant pour un dispositif symétrique des étages audio de sortie (transformateurs faible bruit), et des régulations de tension indépendantes (12 au total). Les étages de sortie font appel à des composants discrets, sans contre réaction, et  polarisés en classe A.
Nous décelons également une alimentation indépendante SABRE ES9311EQ à très faible bruit (<1µVrms).

Les condensateurs de liaisons de technologie MKP cotoient Condensateurs hautes fréquences à technologie mica argenté.

Sur le plan de l’exploitation des formats numérique, ATOLL souligne que les entrées SPDIF peuvent « supporter » le PCM jusqu’à 192kHz. L’entrée USB-B peut convertir le PCM jusqu’à 768kHz et les DSD 64, 128, 256 et 512.

Côté connectique numérique, le Dac 300 se veut « universel » avec ses  3 entrées coaxiales, ses 3 entrées optiques, son entrée USB-B, sa connexion Bluetooth, et son entrée AES/EBU. 2 sorties numériques (1 coaxiale et 1 optique, complètent le tableau arrière.

Les sorties analogiques sont au double standard : 1 paire de fiches RCA doublée par 1 paire de fiches XLR. Une sortie casque au format jack 3,5 complète la face avant.

Si les performances ne sont pas encore connues, le tarif public devrait se situer aux alentours de 2500 euros.

La commercialisation est imminente et nous nous attendons au « fin du fin » sur le plan musical de cette nouvelle référence entièrement conçue et réalisée en France.

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
https://www.atoll-electronique.com/fr/